Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les univers de Philippe Saimbert: BD, Romans, Humour, Fantastique, SF et... Rock!

Débuter dans le monde de l'auto-édition

26 Avril 2014 , Rédigé par Philippe Saimbert Publié dans #Auto-édition

Bonjour à toutes et à tous,
Plusieurs auteurs m’ayant demandé le modus operandi de l’édition indépendante, je vous présente les grandes lignes directrices.
A) La démarche en tant qu’auteur indépendant.
La crise impacte toute la chaîne du livre: du libraire à l’éditeur. Et l’auteur, tout en bout de chaîne, se retrouve souvent sans ressource. Bref, quand l’éditeur maigrit, l’auteur crève de faim.
Aux Etats-Unis, l’édition indépendante permet à plusieurs romanciers de vivre de leur plume. Et même très bien pour certains. La tendance commence à se dessiner en France.
Qu’elle soit le fait d’une démarche volontaire ou forcée, il faut avoir conscience que vous devrez assumer la totalité de la promotion. Et sans promotion, pas de vente. Vous passerez autant d’heures en promo qu’en écriture. Sinon, plus. A vous de trouver la « niche éditoriale » qui vous fera sortir du lot.
B) La publication sur Amazon.
Il y a deux systèmes chez Amazon : CreateSpace pour les livres papier et KDP pour les ebooks.
CreateSpace: en gros, il s'agit d'un outil d’impression à la demande.
Les avantages:
1) on garde bien entendu tous les droits sur les œuvres (droits cédés pour 70 ans chez un éditeur tradi).
2) on n’avance aucun argent pour l’impression vu qu'il s'agit de POD (Print On Demand). Les livres ne sont imprimés que quand ils sont commandés et payés.
3) les projets sont présents sur la plus grande libraire au monde sans aucune formalité.
4) les frais de port sont gratuits pour l’acheteur.
5) possibilité de vendre en parallèle le projet au format numérique Kindle via la plateforme KDP.
6) excellente qualité de l'impression et de la reliure.
Les inconvénients:
1) les frais d'impression à l'unité sont bien entendu plus élevés que pour un tirage de plusieurs centaines d’exemplaires. Mais restent raisonnables pour un roman de 200 pages.
2) délai de 8 à 10 jours entre la commande et la livraison (là encore, cela reste raisonnable).
3) le service est tout en anglais pour l’instant. Il faut ainsi transformer les pouces en cm.
4) on dispose d'un outil d'aide et de création de maquette standard mais si vous voulez une maquette personnalisée, vous devez créer un fichier PDF correspondant aux normes d'impression de CreateSpace.
Amazon KDP: la plateforme numérique d'Amazon.
La création d’un eBook est beaucoup plus simple que pour la version papier. La démarche n’est pas difficile en passant via le site d'Amazon KDP. Mais attention, si le fichier Word est mal formaté, le fichier ePub présentera une mauvaise mise en page. Il faudra faire des essais. Ou bien mieux, passer par les services d’un pro. Au moins pour débuter.
C) Les royalties.
Un éditeur offre:
  • entre 8 et 10% de royalties sur les œuvres papier et numériques
Amazon, Kobo Fnac, Apple iBookstore et Google Play offrent:
D) Les autres plateformes de vente. Vous pouvez également mettre vos livres en vente sur Kobo-Fnac, Apple iBookstore et Google Play. Je vous conseille fortement de ne pas négliger ces nouvelles plateformes.
En ce qui me concerne, les ventes sur Kobo-Fnac ont sensiblement augmenté ces deux derniers mois. Allant jusqu'à représenter parfois plus de la moitié de mes ventes.
Kobo s'engage également beaucoup auprès des indés.
E) Le bon prix pour un livre numérique est soit de 2,99€, soit de 3,99€ TTC. J’ai testé.
F) Relecture, corrections, mise en page et maquette.
Un impératif : vous entourer de professionnels ou d’amis compétents pour corriger votre texte et le mettre en page. L’image de l’édition indépendante est trop souvent ternie par des projets non aboutis. De plus, concernant la version papier, créer une maquette imprimable au format PDF est un gros travail. Très technique.
Même s’il existe des modèles sur Amazon CreateSpace.
Si vous débutez et ne voulez pas vous prendre la tête tout en présentant un projet qui ne dévalorise pas l’image des indépendants, je vous conseille donc de vous entourer de professionnels pour la création de la maquette pour la version papier (autour de 150€ sans la couverture), la création des fichiers ePub et Mobi (autour de 150€). Et bien entendu les relectures et corrections (entre 300 et 500€).
Je peux vous donner les coordonnées de professionnels sérieux et compétents avec lesquels j’ai travaillé.
G) Impôts et charges sociales.
Vous devrez bien évidemment déclarer vos revenus sur votre feuille d'imposition. Et payer vos charges sociales au RSI. Car vous êtes auteur indépendant et ne dépendez pas de l’Agessa. Selon mon expérience, le mieux est de créer une association ou bien de vous inscrire en tant qu’auto-entrepreneur. Tout cela est à moduler selon vos revenus.
Pour l’instant, l’Agessa ne peut pas immatriculer les auteurs indépendants. Mais la situation va peut-être évoluer d’ici quelques mois (cf. l’article sur mon blog).
H) Conclusion. Cet article n’est en rien exhaustif. Plusieurs blogs sur la toile ont déjà abordé avec talent le monde de l’auto-édition. Il s’agit simplement de ma propre expérience.
Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, n’hésitez pas à me contacter ou à vous inscrire sur des groupes Facebook dédiés à l’auto-édition.
Bien à vous
Philippe Saimbert
NB : N’hésitez pas à vous inscrire à ma lettre d’information trimestrielle.
Articles sur l’édition et les univers de l’auteur. Quiz et albums dédicacés à gagner. Pas de spam.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nadine 17/03/2016 13:38

Bonjour,

Très bon article, je suis auteur (plus Anglais) mais qui veux le faire plus dans sa language en premier. Le problème c'est de trouver un éditeur de contenue. J'aimerais savoir si vous en connaissez quelqu'un avec qui je pourrais travailler.

Katia Lbno 26/08/2015 16:51

Bonjour,

Je suis éditrice de livres érotiques ( un peu spéciaux ! ) qui se vendent plutôt bien. J'aurais aimé en savoir plus sur votre test personnel à partir duquel vous définissez le bon prix pour un livre numérique.

Merci pour cet article !

Philippe Saimbert 26/08/2015 18:17

En fait, il s'agit plutôt d'expérience personnelle que de test. Un eBook édité par un auteur indépendant, donc sans réseau, se vend mieux quand il est affiché entre 2,99€ et 3,99€. Le prix devient alors un argument de vente. La plupart de mes collègues indépendants partagent également cet avis. Bien à vous.

eric 03/05/2014 13:30

Excellent article.