Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les univers de Philippe Saimbert: BD, Romans, Humour, Fantastique, SF et... Rock!

Un auteur indépendant se lance sur le marché de l'édition anglo-saxon

7 Décembre 2014 , Rédigé par Philippe Saimbert Publié dans #Auto-édition

Bonjour à toutes et à tous.

Cela fait plusieurs mois que je travaille sur la version anglaise de mon roman L’héritage de tata Lucie. Le choix s’est imposé tout seul. Il s’agit du projet qui, pour l’instant, a remporté le plus de succès. Une histoire grand public avec des thèmes universels : famille, humour, chasse au trésor et héritage.

Il a fallu d’abord trouver une personne pour traduire le roman. J’ai fait faire des tests à plusieurs traducteurs et ne restaient en lice que deux personnes. Le choix a été difficile et s’est joué à peu. Mon niveau en anglais étant bien trop insuffisant pour prendre une décision, j’ai fait appel à des amis et parents bilingues. La première traductrice travaillait très bien et respectait le texte à la virgule. Mais Geni Lawrence a été retenue car elle « poussait davantage le texte » selon la formule de l’un de mes relecteurs.

Après plusieurs mois d’attente, le texte final m’a été remis dans les temps. Ensuite ont commencé les multiples relectures. Inévitables car même avec la plus grande attention et la meilleure volonté du monde, le traducteur laisse des coquilles. Il reste même toujours des coquilles chez les grands éditeurs !

Je remercie au passage toutes celles et ceux qui ont participé à cette aventure. Je les remercie pour leur amitié, leur travail, leur talent et leur engagement. Car la relecture est une étape aussi nécessaire que fastidieuse !

Me voilà donc en possession de la version anglaise de tata Lucie: Aunt Lucie's legacy.

Je viens de mettre cette version en vente sur les plateformes Kobo, Fnac, Google Play, Amazon, Apple iBookstore.

J’avoue que cette nouvelle aventure est aussi passionnante qu’éprouvante pour les nerfs. Le marché anglo-saxon n’a rien à voir avec le marché européen. Même si le livre numérique est en pleine progression en Europe. Plusieurs auteurs indépendants font d’ailleurs de très belles ventes en France et pour certains dans le monde.

Concernant les moyens de promotion sur le marché anglo-saxon, j’ai parcouru le net pendant plusieurs semaines. J'ai décidé dans un premier temps utiliser les médias suivants :

1. Bookbub. Il s’agit d’un club de lecteurs regroupant 3 millions de membres qui n’achètent que des livres en promotion via une liste de diffusion. Il y a une sélection à l’entrée et le système est payant.

2. Goodreads. L’un des plus grands sites communautaires de lecteurs. Après inscription et renseignement des diverses éditions de mon projet, j’ai lancé une campagne Giveaways. Il s’agit d’une méthode de promotion qui permet à des lecteurs du monde entier de gagner une version dédicacée d’un roman.

Personnellement, j’ai offert 5 livres lors d’une campagne programmée sur 1 mois. Pourquoi ces chiffres ? Il s’agit d’une moyenne calculée sur les diverses offres Giveaways. Les chiffres vont de de 1 à 10 livres offerts sur une période de 2 à 8 semaines.

Chris Simon en parle fort bien dans son blog.

NB: le livre a atttiré 451 "people requesting". C'est encourageant. Il est à noter qu'actuellement, le record est détenu par "This shattered world" (Starbound, #2) de Amie Kaufman avec 6632 "people requesting".

3. L’envoi de SP (Services de Presse) aux principaux blogs anglo-saxons. Je ne les ai pas encore recensés.

4. Des services parallèles à Bookbub.

Et voici les résultats de ces diverses opérations:

1) J'ai eu la chance et l'honneur d'être sélectionné par Kobo pour le "Cyber Monday Promotion" organisé le premier décembre. Les ventes ont commencé à décoller mais sur le seul marché canadien. La promo était annoncée au prix de 0,99$ mais elle n'a pas dû être affichée à ce prix car les ventes ont généré les royalties habituelles.

J'apprécie particulièrement le tableau de bord de Kobo: il affiche clairement les ventes dans tous les pays concernés. C'est à la fois épatant et émouvant de voir les livres se vendre au Canada, en Belgique, aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et bien entendu en France.

France où la version française du livre maintient sa place dans le top 100 Kobo et Fnac depuis plus de 8 mois.
Kobo s'intéresse aux auteurs indépendants. Une plateforme de vente devenue, à mes yeux, incontournable.

2) La campagne Goodreads Giveaway s'est achevée le 5 décembre et a très bien marché. En effet, 1354 lecteurs se sont inscrits au Giveaway. Et 804 ont mis le roman dans leur "Want-To-Read" (Pile A Lire). J'espère que ce Giveaway lancera les premières ventes et critiques dans les prochaines semaines. NB: Pour une raison inconnue, Goodreads a fusionné les versions FR et US (je vais leur demander de corriger cette erreur). Donc, les 804 Want-To-Read concernent les 2 versions.

3) Le 6 décembre, j'ai lancé une campagne payante (10$) sur le site Sweetfreebook. Site annonçant les livres en promotion sur Amazon et Barnes&Nobles. Aucun résultat.

4) Programmation de deux jours de promotion "KB Featured book" les 13 et 14 décembre sur le site Kboards. Résultats au prochain épisode.

5) Le roman a été refusé par Bookbub. Autant vous dire que la sélection est drastique et seuls 20% des projets proposés ont la chance d'être sélectionnés. Je dis bien "la chance" car Bookbub propose seulement 3 titres dans sa lettre journalière. Lettre destinée, je le rappelle, à des dizaines de milliers de lecteurs qui n'achètent que des livres en promotion. Je n'avais aucune "review" ni aucun "ranking" flatteur. Eliminé d'office. Il fallait s'y attendre. Je retenterai donc ma chance dans quelques mois, quand le roman aura commencé à s'installer.

6) Parallèlement, j'ai rejoint des groupes de lecture sur Goodreads. En fouillant bien sur internet, vous trouverez des listes de blogueurs susceptibles de lire et commenter votre livre. Vous devez savoir que c'est un gros investissement en temps et en travail. Mais plusieurs lecteurs ont accepté de lire mon roman. Par contre, je ne sais pas comment sera accueilli ce dernier. Le verdict dans quelques semaines.

CONCLUSION: Les possibilités de promotion sur le marché anglo-saxon sont très vastes. Inutile de vous dire que vous avez intérêt à maîtriser un tant soit peu l'anglais. Le bilan est positif et laisse augurer d'intéressantes perspectives pour la suite. La prochaine et majeure étape sera de faire découvrir mon roman et de réussir à être sélectionné par Bookbub et ses concurrents les plus directs: The Fussy Librarian et BookGorilla.

We keep in touch! Et surtout... In God we trust!!!

Bien à vous
Philippe Saimbert

 

 

 

Un auteur indépendant se lance sur le marché de l'édition anglo-saxon

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article